• "Poussin sur le pot"« Poussin sur le pot » Anne Terral, Bruno Gibert, éditions Albin Michel.

    Présentation de l’éditeur : « Poussin aime beaucoup son pot, c’est lui qui l’a choisi au supermarché. Mais un pot, c’est vraiment tout nouveau…
    Où peut-il bien s’installer pour l’utiliser ?
    Dans le jardin ? À côté du placard à balais ? Dans les toilettes ? Pas si facile d’être tranquille ! »
    Quand j’ai vu ce livre pour les tout petits, c’est d’abord la tête du poussin qui m’a fait sourire. Après je me suis dit, qu’il y a énormément de livres sur le sujet. Celui-ci n’est pas mieux ni pire que les autres. Les dessins sont agréables à regarder, les pages, cartonnées, difficiles à détruire par les petites menottes. 
    Le détail qui m’a plu, c’est le fait qu’on y parle de L’INTIMITE.
    Je pense en effet qu’on met souvent ce petit pot au vu de toute la famille, on admire le bébé quand il s’assoit dessus, et tout le monde l’encourage ! (je le dis parce que je l’ai fait moi-même, je suis peut être la seule...)
    Et si  notre poussin avait besoin de s’isoler ? On y pense pas forcement... à  voir … 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • "Blue Jay Way" Fabrice Colin"Blue Jay Way" Fabrice Colin, éditions Sonatine

    Présentation de l’éditeur :
    « Julien, jeune Franco-américain féru de littérature contemporaine, a perdu son père le 11 septembre 2001 dans l’avion qui s est écrasé sur le Pentagone. Désireuse de lui faire oublier ce drame, la célèbre romancière Carolyn Gerritsen, qui l’a pris en amitié, lui propose d’aller vivre à Los Angeles chez son ex-mari producteur, afin qu’il officie en tant que précepteur auprès de leur fils Ryan. À Blue Jay Way, villa somptueuse dominant la ville, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux, Larry Gordon, et à une jeunesse dorée hollywoodienne qui a fait de son désœuvrement un art de vivre : un monde où tous les désirs sont assouvis, où l alcool, les drogues et les parties déjantées constituent de solides remparts contre l’ennui. Peu à peu, Julien se laisse séduire par ce mode de vie délétère et finit par nouer une relation amoureuse avec Ashley, la jeune épouse de Larry (et belle-mère de Ryan). Lorsque la jeune femme disparaît mystérieusement, il doit tout faire pour dissimuler leur liaison sous peine de devenir le principal suspect. Ce n’est que le début d’un terrible cauchemar : très vite, les morts violentes se succèdent, mensonges, trahisons et manipulations deviennent la norme, et la paranoïa apparaît comme le dernier refuge contre un réel insupportable. Julien doit savoir, pourtant, il n a plus le choix : il fait partie de l histoire. »
    Bienvenue à Blue Jay Way, un monde à part, ou les normes deviennent désuètes, ou le paraitre et les mensonges sont roi. Julien est parachuté dans ce monde comme précepteur du fils de famille, un jeune pourri gâté, mais écorché vif après un passage dans une télé réalité.
    Un poste facile et bien rémunéré à première vue… La piscine, la bouffe, l’alcool, les filles…
    Le souci, c’est qu’à Blue Jay Way les règles sont différentes. 
    Julien va se retrouver impliqué dans l’affaire de la disparition de la belle Ashley, et malgré lui va essayer de trouver les solutions…
    Une intrigue machiavélique, ou Julien va se perdre autant que nous, les lecteurs.
    Personnellement j’avais l’impression de marcher sur les toutes petites routes de campagne en guettant les panneaux qui m’emmèneraient  quelque part. A un moment donné j’ai cru apercevoir une route plus grande et à ma grande joie elle m’a emmené sur une autre, encore plus fluide…
    Une fois que j’étais sure de me trouver sur le bon chemin, je me suis retrouvé à nouveau dans un cul de sac…
    Le seul défaut que j’ai trouvé à ce livre c’est la mise en place de l’intrigue, un peu longue. Après la lecture j’ai compris que c’était largement justifié mais ceci peut surement décourager certains lecteurs.
    Un conseil : ne laissez pas ce livre si vous avez le même sentiment que moi sur la première centaine des pages ! La suite est palpitante et pleine des rebondissements tellement inattendus !
    Le premier thriller de Fabrice Colin est une réussite éblouissante.
    Il y a une date pour le suivant ?!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • SHIITAKE à Japan expo 2012

    Communication Nobi Nobi ! :

    "À l’occasion de la sortie de Yôsei, dans le secret des fées, nobi nobi ! a le plaisir de vous annoncer la venue en France de Shiitake, jeune illustratrice japonaise découverte grâce au sublime album Kaguya, princesse au clair de lune.
    Suite au succès de sa venue l’année dernière à Japan Expo (et des files de dédicaces qui ne désemplissaient pas), Shiitake est impatiente de faire découvrir son premier recueil de poèmes au public français.  

    L’illustratrice sera donc présente du 5 au 8 juillet 2012 au festival Japan Expo pour des séances de dédicaces sur le stand nobi nobi !"
    Copyrights photo et images : © Shiitake • nobi nobi ! 


    Voici quelques photos :

    SHIITAKE à Japan expo 2012

     

    Résumé:"Kaguya est une bien étrange petite fille, haute comme un grain de riz et lumineuse comme l’astre de la nuit. Un jour, un pauvre vieillard croise son chemin, et décide de lui offrir son toit. Sa générosité est vite récompensée : aux côtés de Kaguya, tout devient facile ! L’enfant semble semer la chance autour d’elle.
    Kaguya grandit en beauté et en bonté, sa réputation dépasse vite les frontières de son village et les princes se pressent pour venir demander sa main. La belle, pourtant, les renvoie un à un. Non, elle ne peut pas se marier, elle ne le pourra jamais… Quel terrible secret cachent les larmes de Kaguya ? L’empereur est bien décidé à le percer, quitte à y perdre l’éternité."

    "Yôsei, dans le secret des fées":

    Yosei, page interieure

    Yosei

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • "Les bras de papa""Les bras de papa", Jo Witek et Christine Roussey, éditions la Martinière jeunesse.

     
    L’année dernière j’ai fait connaissance avec Jo Witek et l’illustratrice Christine Roussey avec l’album « Toi dedans, moi devant » ( http://www.livres-de-dorot.fr/le-ventre-de-ma-maman-jo-witek-a40357429) , ou une petite fille racontait sa joie et son impatience devant un événement à venir : la naissance d’une petite sœur.
    Aujourd’hui j’ai vu arriver un album du même duo, toujours aussi émouvant, « Les bras de papa»
    Quelques semaines avant la fête des pères, un texte poétique et plein de tendresse, ou les bras de papa représentent tout un monde d’une petite fille. 
    Un papa câlin, chahuteur, doux et prévenant, mais aussi un papa qui sait dire stop aux débordements et aux colères de sa fifille. 
    Des illustrations qui ne font qu’un avec le texte, la petite fille qui parait minuscule face aux bras surdimensionnés de papa. 
    Un vrai message de l’amour et de tendresse .

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • "Petit Zèbre à pois"« Petit Zèbre à pois » Karine Quesada, Lucile Thibaudier, éditions Bilboquet.
    Résumé : « Dans la savane, le petit zèbre est bien embêté… Il n’a pas de rayures mais des pois... A-t-on déjà vu un zèbre ainsi paré ? Avec ses amis, les animaux, il essaye de trouver une solution à ce problème... Va-t-il réussir à s’accepter ? »

     


    Notre petit zèbre est différent des autres. Il est né avec des pois à la place des rayures. Quelle poisse ! Tout le monde le montre du doigt, on ne parle que de lui. Il fera ce qu’il faut pour ressembler aux autres. Mais, finalement, avoir des rayures comme tout le monde n’est pas si intéressant que ça. Plus personne ne le remarque, il est noyé dans la masse.
    Finalement, être différent ne veut pas dire qu’on est moins bien que les autres ! 
    Le petit zèbre l’a compris vite fait.
    Que du bonheur ce petit album, avec un petit zèbre craquant à souhait.
    Vive la différence, sinon on serait une société des clones ! (et peut être que les okapis n’existeraient pas… )

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • "Les aventures de Zigomette""Les aventures de Zigomette" Pénélope Pastel, éditions Galapagos 
    Résumé: "Clara Zeller, élève de 5è au collège Léon-Sazie, est entourée de copines aux caractères bien trempés: Vicky Pédia, responsable du journal du collège, Sonia la fashion addict ou Marie-Suzanne, qui passe son temps à la bibliothèque ... 

    Mais au collège, il y a également une bande de garçons qui fait régner sa loi. Une bande menée par Alexis, le cousin de Clara.
    Un jour, témoin des dérives violentes d'Alexis, Clara décide d'agir et de devenir ... Zigomette, une justicière masquée. Elle enfile alors son costume de super-héroïne. La revanche des filles a sonné !"
    Une lecture passe-temps, agréable et rapide à première vue, avec plein de bons sentiments et des sujets importants, comme les agressions et le harcèlement dans la cour de récré…
    Dynamique et téméraire à souhait, notre jeune Zigomette incarne à elle seule le Batman, le Spiderman et le Walker Texas Ranger en prime ! Incroyable et invraisemblable.
    Beaucoup de passerelles et des facilites dans ce roman pour jeunes lecteurs, et quelques clichés en prime. Les personnages annoncés dans le résumé ne sont pas développés du tout (sauf peut être  Vicky Pédia un petit peu).
    Tout se passe entre Clara (Zigomette), Alexis, le méchant cousin et le nouvel venu au collège, Arthur. Tout fini bien, Zigomette est la Reine invincible, tout le monde l’adore. Voilà mon ressenti. Une petite lecture pour les jeunes lecteurs privés de télé et des aventures bien houleuses des super héros d’aujourd’hui.
    Une lecture-nostalgie pour les inconditionnels de la fameuse Fantomette !  

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires