• La voilà ! Catherine Leblanc, Eve Tharlet, Minedition, paru le 04 septembre 2014 

    Martin, petit ours, va avoir une petite sœur.
    Pour l’instant elle est dans le ventre de maman ours.

    Il est plutôt content, il attend avec l’impatience.
    Quand le jour J arrive, il est pressé de la voir.
    Mais voilà que les déceptions arrivent.
    D’abord, à la clinique, maman tient la petite sœur comme un petit trésor et Martin n’a plus de place dans ses bras.    
    Ensuite à la maison rien ne s’arrange.
    Ses parents n’ont plus de temps pour jouer avec lui, en plus il semblerait que Martin a grandi soudainement et maintenant peut tout faire tout seul.
    En plus cette petite sœur tant attendue est vraiment trop petite pour jouer avec.
    Evidemment Martin n’a pas envie de laisser sa place.
    Puisque ses parents veulent un PETIT,  il sera petit.
    IL refuse de faire sa toilette, il se met en colère.

    Un bel album qui raconte comment on devient frère (ou sœur).  
    Mais pas seulement.
    Il met aussi en évidence le fait que souvent les parents oublient que leur « grand » n’est pas si grand que ça.
    Un album tout en douceur, magnifiquement illustré par Eve Tharlet.
    Une petite merveille que j’ai envie de feuilleter encore et encore, juste pour voir la complicité qui arrive à la fin.
    Un coup de cœur. ♥♥♥

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • « La fille qui dévorait les livres » Pierdomenico Baccalario, Bayard jeunesse, parution le 20 mars 2014.
    Résumé de l’éditeur :
    « Dans un coin perdu, de l'autre côté des Alpes, vivait une fille qui dévorait les livres comme des beignets au sucre. Elle passait ses journées à la bibliothèque du village. Ce lieu, son refuge, abritait des milliers d'ouvrages qu'elle engloutissait l'un après l'autre.
    Dans ce même coin perdu, vivait un vieil homme solitaire. Il rêvait d'écrire un roman parfait, une histoire incroyable, capable de conquérir le cœur de jeunes lecteurs. Pour cela, il avait besoin de l'aide d'une lectrice très particulière. Et Antonino, le solitaire, rencontra Domitilla, la fille qui dévorait les livres... »
    Quelle rencontre !
    D’abord les relations sont tendues, timides, une pointe de méfiance, un brin de mauvaise foi.
    Domitilla écoute les premiers chapitres de ce roman, elle est sceptique, le début ne lui plait pas du tout.
     Pas plus que la suite d’ailleurs.
    En plus monsieur Antonino est tellement bizarre…Il habite à l’écart du village, il fréquente personne.
    Domitilla se méfie, elle l’a suivi, elle a vu une pie bizarre qui avait l’air de l’épier et aussi un loup qui lui a barré la route.
    Elle évite désormais monsieur Antonino.
    Mais elle lit quand même son manuscrit, la bibliothécaire du village y veille.
    Petit à petit, l’histoire la passionne, les personnages deviennent vivants, Domitilla se remet à fréquenter monsieur Antonino.
    Il faut dire que ce vieux monsieur est un personnage curieux, fascinant, sa maison est remplie d’objets qui ont tous un rapport avec la littérature.
    Un vrai bonheur pour une dévoreuse des livres !
    Je vous laisse découvrir la suite, envoûtante comme cette rencontre entre une jeune fille passionnée par la lecture et un vieil homme qui veut écrire un roman digne des passionnés.
    La suite captivante comme un roman qui nous entraîne dans une aventure inattendue, dans un univers qui n’est pas forcément le nôtre.
     Il le devient petit à petit par la magie des mots.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires