• "A découvert", Harlan Coben

    "A découvert", Harlan CobenA découvert, Harlan Coben, édition Pocket jeunesse, septembre 2012

    Présentation de l’éditeur : « L'année de Mickey Bolitar n'aurait pas pu être pire. Après avoir assisté à la mort de son père et envoyé sa mère en cure de désintoxication, le voilà maintenant forcé de vivre avec son drôle d'oncle Myron, et de changer d'école. Un nouveau lycée avec de nouveaux amis, ennemis et aussi une nouvelle petite-amie super-cool, Ashley ! A peine Mickey remonte-t-il la pente qu'Ashley disparaît dans des circonstances mystérieuses. Refusant de perdre encore quelqu'un qu'il aime, Mickey suit la piste d'Ashley jusque dans les bas-fonds sordides de la ville, où il va découvrir qu'elle n'a rien de la jeune fille douce et timide qu'elle prétend être et mettre à jour un terrifiant complot à côté de quoi les petits drames du lycée vont lui sembler bien dérisoires. »

     Après avoir suivi l’oncle Myron dans quelques aventures, j’ai fait la connaissance de Mickey, son neveu. Et je dois dire que cette rencontre m’a plu énormément.
    Mickey est plein d’humour et d’autodérision, en même temps c’est un ado sensible et attentif aux autres, ce qui ne l’empêche pas d’être un peu téméraire de temps à autre.
    Dans son nouveau lycée, après la disparition d’Ashley, Mickey se fait deux amis.
    Pas de quoi faire tout un plat au début…ses nouveaux amis sont les deux loosers du lycée, le fils du concierge, (baptisé « cuillère » par Mickey) et Emma (ou Ema), une gothique enrobée et solitaire.
    Ensemble, ils vont se fourrer dans un tas de pétrins et devenir un trio vraiment soudé.
    A la disparition d’Ashley s’entremêlent les secrets de famille, le doute sur la mort de père de Mickey et autres.
    L’action est là tout le temps, l’adrénaline monte allégrement,  pour le plus grand plaisir du lecteur.

    La fin arrive trop vite, mais rien ne semble clôturé, je pense qu’on va revoir Mickey tres bientôt…
    Ceci est quasiment nécessaire, vu qu’Ema est une fille très mystérieuse et que dans ce volume on n’apprend rien sur elle, malgré quelques pistes habilement mises en place.
    Bref, un Harlan Coben pour la jeunesse, j’en redemande.
     Pour l’info, il est édité également aux éditions Fleuve Noir, avec une couverture différente, je ne vois pas l’intérêt, mais bon…

     

    « "Princesse pas douée", Christian Oster"Glitch", Heather Anastasiu »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :