• La fille qui dévorait les livres

    « La fille qui dévorait les livres » Pierdomenico Baccalario, Bayard jeunesse, parution le 20 mars 2014.
    Résumé de l’éditeur :
    « Dans un coin perdu, de l'autre côté des Alpes, vivait une fille qui dévorait les livres comme des beignets au sucre. Elle passait ses journées à la bibliothèque du village. Ce lieu, son refuge, abritait des milliers d'ouvrages qu'elle engloutissait l'un après l'autre.
    Dans ce même coin perdu, vivait un vieil homme solitaire. Il rêvait d'écrire un roman parfait, une histoire incroyable, capable de conquérir le cœur de jeunes lecteurs. Pour cela, il avait besoin de l'aide d'une lectrice très particulière. Et Antonino, le solitaire, rencontra Domitilla, la fille qui dévorait les livres... »
    Quelle rencontre !
    D’abord les relations sont tendues, timides, une pointe de méfiance, un brin de mauvaise foi.
    Domitilla écoute les premiers chapitres de ce roman, elle est sceptique, le début ne lui plait pas du tout.
     Pas plus que la suite d’ailleurs.
    En plus monsieur Antonino est tellement bizarre…Il habite à l’écart du village, il fréquente personne.
    Domitilla se méfie, elle l’a suivi, elle a vu une pie bizarre qui avait l’air de l’épier et aussi un loup qui lui a barré la route.
    Elle évite désormais monsieur Antonino.
    Mais elle lit quand même son manuscrit, la bibliothécaire du village y veille.
    Petit à petit, l’histoire la passionne, les personnages deviennent vivants, Domitilla se remet à fréquenter monsieur Antonino.
    Il faut dire que ce vieux monsieur est un personnage curieux, fascinant, sa maison est remplie d’objets qui ont tous un rapport avec la littérature.
    Un vrai bonheur pour une dévoreuse des livres !
    Je vous laisse découvrir la suite, envoûtante comme cette rencontre entre une jeune fille passionnée par la lecture et un vieil homme qui veut écrire un roman digne des passionnés.
    La suite captivante comme un roman qui nous entraîne dans une aventure inattendue, dans un univers qui n’est pas forcément le nôtre.
     Il le devient petit à petit par la magie des mots.

    « Les chats dans les livres (1)La voilà ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :