• La Sélection, Kiera Cass

    La Sélection, Kiera Cass "La sélection" Kiera Cass, édition Robert Laffont

    Présentation de l’éditeur :
     « Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne...Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionné relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ? » 

    Facile et distrayante, la lecture de ce roman m’a pris une journée.
    Tout est là pour attirer un public large et avide des paillettes. Une fille d’un milieu modeste (déjà amoureuse de surcroit) qui est tirée au sort dans un jeu, qui a pour le but ultime de sélectionner une femme pour le prince Maxon.
    Apparemment l’action se situe dans un univers futuriste (on voudrait bien avoir un peu plus des détails sur cet univers).
    Une fois la sélection faite, et les candidates enfermées dans leur cage dorée, on suppose (avec une forte probabilité) ce qu’il va se passer ensuite.
    Notre héroïne pense de faire la « vilaine », mais c’est justement son attitude qui va attirer le prince (quelle surprise !). 
    Au début il y a 35 filles, mais rapidement, on sait que, quoi qu’il arrive, America arrivera en tête du peloton, et que ses sentiments envers Aspen seront mis à rude épreuve…
    Sans surprise, mais néanmoins bien rythmé et bien écrit, ce roman nous fait passer un agréable moment. Sans plus d’intérêt que ça pour moi. Une lecture d’été par excellence. Garantie sans prise de tête…

     

     

    « Bébés mimes, Hatier jeunesseRésultats du concours "Six mois..." »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    3
    Dorota Profil de Dorota
    Jeudi 14 Mars 2013 à 00:10

    Et la deuxième partie arrive sous peu, c'est une bonne nouvelle pour toi Mouzaillon!!! Merci d'être passé par là 

    2
    mouzaillon
    Samedi 9 Mars 2013 à 06:57

    Moi j'ai lu ce livre et je l'ai tout simplement dévoré. Je le conseille vivement.

    1
    Mardi 1er Mai 2012 à 16:18
    Leschroniquesdethib

    *début bruit de touche sur le clavier*

    Bonjour,

    Merci pour cette chronique : elle m'a fait comprendre que ce livre (dont j'ai entendu beaucoup parler sur la blogo) est un peu simple ! J'ai beaucoup aimé ta chronique dans le sens où tu nous introduis bien l'histoire et tu fais une belle conclusion à la fin !

    Une très belle chronique et au plaisir de recommenter et relire une autre fois !

    Thibaut (http://leschroniquesdethib.wordpress.com/)

    *fin de bruit de touche sur le clavier puis clique sur ENVOYER*


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :