• "Les orphelines d'Abbey Road"

    "Les orphelines d'Abbey Road"« Les orphelines d’Abbey Road » tome 1 : Le diable vert, Audren, éditions Ecole des Loisirs, septembre 2012.
    Résumé de l’éditeur : « L’orphelinat d’Abbey Road ne s’est pas toujours appelé ainsi. Son véritable nom, il vaut mieux ne pas le connaître. Il vaut mieux ne pas poser de questions, non plus, ni sur ce sujet ni sur aucun autre. Sœur Ethelred n’aime pas que les enfants posent des questions. Elle dit que Dieu apportera toutes les réponses. Ses réponses à elle, ce sont les punitions. Ce soir, comme chaque soir, les pensionnaires ont dit leur prière et sœur Ethelred a coupé l’électricité dans le dortoir. Mais Joy ne peut pas dormir. Elle pense au souterrain que son amie Margarita a découvert sous l’abbatiale. Qu’y a-t-il au bout de ces couloirs qui sentent le soufre ? Pourquoi Prudence ne parle-t-elle plus depuis qu’elle les a visités seule ? De quoi a-t-elle si peur ? D’où vient cette étrange brûlure sur son bras ? Que cache le mince sourire de Lady Bartropp, la bienfaitrice de l’orphelinat ? Et pourquoi la petite Ginger chante-t-elle sans cesse une chanson en latin sans même s’en apercevoir ? Les réponses sont peut-être là, tout près, dans un autre monde. »

    Quels personnages et quelle imagination !
    La vie des filles d’Abbey Road n’est pas rose ni tapie des jolis coussins tout doux.
    On se lève, on range, on mange, on prie…
    Et pourtant la vie bouillonne dans les jeunes filles, plein de questions se posent.
    Malgré la promesse des sœurs, Dieu ne répond pas à tout, n’explique pas tout, ne comble pas tout…
    Les orphelines d’Abbey Road ont beaucoup de choses à découvrir, énormément de rêves à vivre. Comment faire ?
    Il y a un monde imaginaire, ou peut être parallèle, ou peut être juste un rêve, qui s’appelle Alvénir. Un monde ou on ne pénètre pas par hasard.
    Un monde ou on trouve ce qui nous  manque…
    Dans ce premier tome, Audren pose les bases de l’aventure, esquisse l’Alvénir. On l’aperçoit de loin et moi personnellement j’ai très envie d’y aller.
    On a tous quelque chose qui nous manque, on voudrait tous avoir un Alvénir ou aller pour chercher ce quelque chose…
    Deux solutions : travailler sa propre imagination ou lire la suite(en même temps les deux à la fois c’est pas mal non plus…)
    Bon, voilà, pour finir, je vais retrouver Joy, Margarita, Prudence, Ginger et les sœurs (vilaines pour la plupart) très bientôt et avec une grande joie ! Et si quelque chose vous chiffonne, laissez-moi un commentaire.

    Audren à propos de son livre :
    "Margarita Von Straten… Je me suis réveillée un matin avec ce nom qui tournait en boucle dans ma tête. Je ne savais pas d’où il venait, mais je sentais qu’il fallait que ce personnage fasse partie de ma vie. Il FALLAIT que j’écrive l’histoire de cette fille. Au départ, j’ai cru que j’allais parler de la vie d’une fille toute maigre qui paniquait devant les changements de son corps
    d’adolescente. Puis j’ai compris que sa maigreur n’était pas le sujet de mon livre lorsque j’ai découvert qu’elle vivait dans un orphelinat tenue par des soeurs très sévères et qu’il se passait des choses plus qu’étranges dans les sous-sol et les jardins de l’abbaye… La suite s’est imposée à moi, comme d’habitude… le livre s’est écrit, malgré moi." (source: école des loisirs) 

    « "La ferme des dragons"Concours "Yosei" chez Nobi Nobi!!! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dorota Profil de Dorota
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:57

    Ca vient, Aurelie...tout doucement...

    2
    Dorota Profil de Dorota
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:56

    J'y arrive... trop de livres, là tout de suite à suivre. et merde je suis en train de faire les rimes...

    1
    Dimanche 5 Mai 2013 à 09:07
    Radicale

    Alors, ce deuxième tome ?? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :