• "New Victoria"

    "New Victoria""New Victoria", Lia Habel, Castelmore, août 2012
    Résumé de l’éditeur : « Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants... comme sur les morts. »

     Un  roman très curieux et original, passionnant et lassant par les moments, rythmé et lent à la fois, crédible et incroyable… En plus en parcourant les sites et les avis, on se mélange entre la dystopie et steampunk…  
    Moi, je dirai plutôt la dystopie, bref…
    J’ai aimé le mélange du futur (numérique, technologie) et du passé, avec ses belles robes, ombrelles et traditions.
    J’ai aimé la construction du roman, à plusieurs voix, qui apporte des points de vue différents.
    J’ai aimé les personnages bien dessinés, énergiques, aussi bien les bons que les méchants.
    J’ai aimé l’action et les retournements imprévisibles.

     Je n’ai pas aimé la romance, très « la belle et la bête », avec une jolie fille, un beau ( !) zombie, la peur et la méfiance qui se transforme en sentiment très fort et la confiance absolue, peu de temps après.
    Je n’ai pas aimé les incohérences qui surgissent des temps à autre.
    Si ce roman était médiocre, ceci ne m’aurait pas dérangé, mais comme ce n’est pas le cas… (Un petit exemple : à la fin du roman je ne sais toujours pas si les zombies respirent ou pas… ça change d’un chapitre à l’autre !).
    Je n’ai pas aimé la fin non plus, à cause d’une phrase plutôt ridicule qui m’a tout gâché, une fois que j’ai accepté cette histoire d’amour impossible…
    Un bilan mitigé donc, pour un roman qui a tout pour captiver son public.
    Voyons ce que la suite nous apporte…

    Ce roman à été édité également aux éditions Bragelonne. Meme texte, couverture differente qui vise surement un public plus "adulte":

    "New Victoria"

      

    « 100 % excellent !!! "Le Tourneur de page" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 18:30

    Ca m'a l'air sympa :)

    2
    Dorota Profil de Dorota
    Jeudi 18 Octobre 2012 à 00:32

    Bonne lecture! 

    1
    Jeudi 18 Octobre 2012 à 00:24

    Je l'ai dans ma PAL. Avec la couv' jeunesse.
    J'ai eu des bons echo, je vais voir. :D 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :