• "Nuit tatouée" et "Nuit brûlée"

    "Nuit tatouée" et "Nuit brulée" de Charlotte Bousquet, éditions Galapagos

    "Nuit tatouée" et "Nuit brûlée""Nuit tatouée" et "Nuit brûlée"Présentation générale:

    "Dans les ruines de la Sagrada Familia, Najma, une gitane aux pouvoirs mystérieux, est prisonnière du clan d'Itzan. Pour gagner du temps et retarder son execution, elle utilise la magie de ses tatouages et raconte des histoires qui prennent vie. Mais qui est-elle? POurquoi usurpe-t-elle la place de la véritable cible, Ximena, la fille de l'ennemi juré d'Itzan et des siens? Les chimères découvriront- elles sa supercherie?" 

    Najma, la gitane a un don. Celui de raconter des histoires qui sont imprégnées dans sa peau sous forme des tatouages. Prise en otage par un clan des chimères et approchée par Mia, un enfant chat qui demande l'explication sur ses tatouages, en véritable conteuse, Najma raconte...
    On se retrouve projeté dans un Paris post apocalyptique, au sein de clan du Passage, installé dans les ruines d'un ancien théatre. Il ne reste plus rien de l'ancienne vie.
    Najma déroule son histoire au fil de pages et au début on a du mal. Beaucoup de clans différents, des créatures mutantes, des chimères...
    Mais le conte continue, et les personnages prennent vie petit à petit.
    Cléo l’adolescente fière et courageuse, en quête de ses origines, Axel- l’homme corbeau qui fera chavirer son cœur, les cauchemars nocturnes à répétitions, la rencontre avec Lyn qui ressemble tellement à Cléo…
    Le conte continue, et, petit à petit on apprend comment Cléo a perdu ses parents et qui étaient ses parents, on fait le chemin avec elle, en rencontrant des personnages bien dessinés et attachants.
    Najma la gitane continue de raconter, et on découvre l’histoire d’amour, la trahison, le sacrifice, tout ça écrit drôlement bien, sans niaiserie.
    Un roman qui a l’apparence d’une dystopie, mais on retrouve ici des créatures sorties  d’un roman fantasy (les chimères, les mutants…), un peu de mythologie également.
    Et surtout la passion de Cléo pour la littérature, les classiques dénichés dans les décombres et chéris plus que tout au monde, voir appris par cœur par la jeune fille.
    Son préféré- « Cyrano de Bergerac »dans lequel elle puisera sa ligne de conduite et sa devise  

    « Avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre,

    Mettre, quand il vous plait, son feutre de travers,

    Pour un oui, pour un non, se battre- ou faire un vers… » 

    Un roman dont il faut lire les deux tomes pour l’intégrité de l’histoire, un roman que j’ai failli délaisser au début et dont je n’ai pas pu me séparer ensuite.

    Un veritable enchantement !   

    « "Le panier" Ecole des loisirs"Le p'tit dico des mots des grands »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :