• "Quelques minutes après minuit"

    "Quelques minutes après minuit""Quelques minutes après minuit" Patrick Ness(d'après une idée originale de Siobhan Dowd)

     

    Résume : « Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris. C'est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient lui raconter des histoires, et chercher la vérité... » 

     

    Conor pensait que ce monstre était son pire cauchemar…mais il  n’est que le commencement.
    Face à la maladie de sa mère, Conor est impuissant, tout le monde gère tout et il n’a même pas le temps de s’exprimer (s’il en avait envie…).
    Il suppose, mais ne veut pas croire, il a peur, mais ne veut pas l’admettre, et il… c’est là que le monstre intervient.
    Le monstre qui est là pour lui faire avouer SA vérité, pour lui faire raconter SON histoire.
    Conor ne peut pas avancer, pas avant qu’il prenne lentement la conscience de l’inévitable.Mais comment faire quand le temps avance normalement pour les autres, alors qu’il s’est arrêté pour lui ?
    Dans ce livre on oscille entre la réalité et le rêve, entre l’espoir si mince de Conor, et le cauchemar rempli des histoires qui n’ont pas de sens à priori…Conor va apprendre tout doucement que tout ce qu’il nous saute aux yeux, n’est pas forcement vrai.

     «On n'écrit pas sa vie avec des mots. On l'écrit avec des actes. Ce que tu penses n'est pas important. C'est ce que tu fais qui compte.»(Page 202).

    Il fallait bien une plume comme celle de Patrick Ness pour nous mettre face à nos émotions les plus fortes, nos pensées les plus secrètes.
    Face à ce que nous sommes, avec nos doutes, notre amour, nos peurs- tout ce que nous enfouissons au plus profond de nous, chaque jour…Patrick Ness nous emmène aux limites de l’insupportable sans nous lâcher jusqu’au bout, jusqu’ à la fin qu’on pressentait de  le début, celle qu’on repoussait avec Conor pour se résigner avec lui… 7 minutes après minuit.

     

    "Patrick Ness remporte le CARNEGIE MEDAL 2012 du meilleur roman jeunesse pour la deuxième année consécutive, chose extrêmement rare.
    Plus rare encore, lors de la même cérémonie, Jim Kay remporte le KATE GREENAWAY MEDAL du meilleur album 2012 pour ses magnifiques illustrations." Source: Gallimard jeunesse, Facebook

    "Quelques minutes après minuit"

      

     

     

     

     

    "Quelques minutes après minuit" Les illustrations sont splendides!

    "Quelques minutes après minuit"

    "Quelques minutes après minuit"

    "Patrick Ness reprend l'idée originale de l'écrivain Siobhan Dowd, qui n'avait pas pu aller au bout de ce projet, emportée par la maladie à l'âge de quarante-sept ans : avec « Quelques minutes après minuit », fable réaliste et merveilleuse, l'auteur du Chaos en marche confirme toute l'étendue de son talent. Poignant mais tendrement ironique, réaliste et fantastique à la fois, ce livre si original et attachant vous touchera le cœur et l'esprit, à vous, lecteurs de tous âges. Il est actuellement en lice pour la Carnegie Medal aux côtés, entre autres, de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys et Je m'appelle Mina de David Almond." (On lit plus fort, Gallimard jeunesse)
     

    « "Ma maman est comme ça""Les Effacés" Bertrand Puard »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    mouzaillon
    Samedi 9 Mars 2013 à 06:55

    Bonjour moi j'ai lu ce livre on me l'a offert pour mes 12 ans et il était génial

    3
    Dorota Profil de Dorota
    Mardi 8 Mai 2012 à 19:36

    Il est juste sublime, et on retrouve avec ravissement des petites phrases de Patrick Ness, qui donnent au recit toute sa force!!!

    2
    Mardi 8 Mai 2012 à 19:11
    Radicale

    Je me le garde pour l'ascension, je fais le pont et je vais en profiter !

     

    1
    Samedi 5 Mai 2012 à 13:23
    mamzellemelo

    Hâte de le lire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :